Dr. Maria MontessoriDr Maria Montessori & les origines de la pédagogie Montessori

Maria Montessori est née à Ancône, en Italie, en 1870. Lorsque Maria a 12 ans, sa famille part s’installer à Rome. Un an plus tard, contre la volonté de son père, mais avec le soutien de sa mère, elle intègre une école technique pour garçons. Après sept ans d’ingénierie, elle s’inscrit à l’école de médecine de l’Université de Rome.

En 1896, le Dr Montessori devient la première femme diplômée de l’école de médecine de l’Université de Rome. Elle rejoint ensuite l’équipe de la clinique psychiatrique de l’université où elle travaille avec des enfants déficients mentaux. Convaincue de l’efficacité d’une éducation spécialisée pour ces enfants, elle commence par utiliser les idées et le matériel didactique de Seguin et Itard. S’inspirant du travail de ces deux médecins français, elle commence à développer son propre matériel grâce à ses observations, ses notes et son travail intensif. À sa grande surprise, les enfants apprennent beaucoup de choses qui semblaient impossibles. Les résultats obtenus auprès de ces enfants sont si étonnants que le Dr Montessori décide de tester le matériel avec des enfants «normaux» du même âge. Elle constate alors que les enfants ayant des besoins spéciaux obtiennent de meilleurs résultats. Maria Montessori est alors convaincue que des méthodes similaires fonctionneraient de manière spectaculaire auprès d’enfants d’intelligence moyenne.

Le Dr Montessori retourne alors à l’Université de Rome pour étudier la philosophie, la psychologie et l’anthropologie. Elle devient également membre du personnel de l’École des Femmes à Rome. En 1904, elle obtient le titre de professeur d’anthropologie à l’Université de Rome. Malgré sa volonté d’aider les enfants, elle décide en 1906 de se consacrer entièrement à l’étude de l’éducation et du développement humain.

En 1907, le Dr Montessori se voit donner l’opportunité de prendre en charge une garderie à San Lorenzo, l’un des quartiers les plus pauvres de Rome. Cela représente pour elle la possibilité de mettre ses idées en pratique avec des enfants « normaux ». C’est à ce moment-là qu’elle fonde alors la première Casa dei Bambini (Maison des enfants) se composant à l’époque d’une soixantaine d’enfants entre trois et six ans, tous pauvres, défavorisés et de parents analphabètes. En moins d’un an, ces enfants deviennent sûrs d’eux, motivés et responsables. Ils commencent également à lire et à écrire spontanément, ce qui attire l’attention du public. Le monde entier entend alors parler des enfants “miracles” du Dr Montessori. Elle commence à ce moment-là à voyager le monde, créer des écoles, former des enseignants, donner des conférences et écrire.

À Rome, le Dr Montessori élabore un programme pour le cycle du primaire, pour les enfants de 6 à 12 ans. Travailler au sein d’un groupe d’âge mixte avec des matériaux spécialement conçus, et être autorisé à explorer et faire des recherches, conduit les enfants à atteindre un niveau beaucoup plus élevé qu’on ne le pensait pour des enfants de cet âge.

En 1922, le Dr Montessori est nommé inspecteur des écoles par le gouvernement italien. En 1929, elle fonde l’Association Montessori Internationale (AMI) pour s’assurer que l’intégrité de son travail sera maintenue et que son œuvre se perpétuera après sa mort. Dans l’Italie fasciste des années 1920, les écoles Montessori sont considérées comme une source de fierté nationale. Les changements politiques en Italie n’étant pas en accord avec ses opinions, Maria Montessori se voit contraint à l’exil. Elle vécut en Espagne, en Inde et aux Pays-Bas, pays aujourd’hui siège de l’Association Montessori Internationale (AMI). Les écoles Montessori seront toutes fermées par Mussolini à la fin des années 30, une fois que le régime prit pleinement conscience des valeurs de cette nouvelle éducation.

Dans les années 1940, inspirée par l’incroyable réussite des enfants réalisée dans les premières années, le Dr Montessori déclare qu’à trois ans, il est trop tard pour commencer à soutenir le travail et le développement de l’enfant. En 1947, elle commence donc un programme pour la petite enfance.

Le Dr Montessori a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix à trois reprises – en 1949, 1950 et 1951. Elle est décédée à Noordwijk aan Zee, aux Pays-Bas, en 1952, non sans laisser un riche héritage dont nous profitons aujourd’hui. Depuis la mort de Maria Montessori, un intérêt pour sa pédagogie continue à se propager à travers le monde. Son message est de toujours tourner son attention vers l’enfant, de «suivre l’enfant». C’est en raison de ce principe de base et des directives qu’elle a laissées, que les idées du Dr Montessori seront toujours d’avant-garde en matière d’éducation.

La pédagogie Montessori

« J’ai étudié l’enfant. J’ai pris ce que l’enfant m’a donné et l’ai exprimé, et c’est ce qu’on a appelé la méthode Montessori ». Dr Montessori

« Montessori », c’est à la fois une pédagogie et une approche éducative basées sur les observations scientifiques du Dr Montessori au sujet des besoins des enfants et de leurs tendances naturelles d’apprentissage. Ses études sur des enfants de toutes origines culturelles et socio-économiques lui ont permis de développer des principes éducatifs universels. Ce sont ces principes accompagnés d’une vaste gamme de matériel auto-correcteur et d’un environnement préparé pour des groupes d’âge mixte qui constituent ce qu’on appelle la « méthode Montessori ».

Cette méthode est bien plus qu’un programme scolaire. C’est toute une vision de la vie dans laquelle le respect, la compassion et l’aide sont présents dans tous les domaines d’apprentissage. Selon Maria Montessori, l’éducation ne doit pas être seulement théorique. Elle doit aussi être une aide à la vie. Ses observations l’ont amenée à comprendre que les enfants ont une sensibilité particulière à différents stades de leur développement. En évoluant dans des environnements d’apprentissage répondant à ces caractéristiques, les enfants acquièrent non seulement des connaissances académiques avec facilité et enthousiasme, mais ils développent également des savoir-faire et des compétences comme la créativité, l’estime de soi, l’autodiscipline, la résolution de problèmes, la pensée critique, l’attention, ainsi que le respect envers les autres et le monde – autant de compétences qui font de ces enfants des personnes accomplies et qui influent de manière positive sur l’environnement et la société. C’est l’essence-même de la « méthode Montessori ».

Les grandes lignes de la méthode Montessori

« Notre but n’est pas simplement de faire en sorte que l’enfant comprenne et encore moins de le forcer à mémoriser, mais plutôt de toucher son imagination et de l’enthousiasmer jusqu’au plus profond de lui » – Dr Montessori

  • L’objectif principal de la pédagogie Montessori est d’aider chaque enfant à atteindre son plein potentiel dans tous les domaines de la vie.
  • L’éducation est envisagée comme une aide à la vie.
  • Grâce à un programme d’apprentissage individuel, chaque enfant apprend à son rythme, selon ses propres capacités, intérêts et besoins.
  • La joie naturelle d’apprendre que possède l’enfant est encouragée et stimulée.
  • Les enfants sont encouragés à explorer, expérimenter et faire des recherches.
  • Les enfants sont indépendants, libres de leurs mouvements et de leurs choix (liberté encadrée par des limites appropriées).
  • Les enfants sont respectés en tant qu’êtres différents des adultes et en tant qu’individus différent les uns des autres.
  • C’est grâce à des activités spontanées et intelligentes que l’enfant se développe.
  • Les enfants s’épanouissent dans une atmosphère d’acceptation, de confiance et de respect.
  • La créativité des enfants est encouragée dans tous les domaines du curriculum.
  • Les enfants sont considérés comme étant capables d’apprendre de manière autonome.
  • La pédagogie Montessori utilise du matériel spécialement conçu, attractif et auto-correcteur. Ce matériel assure à chaque enfant une base de connaissances académiques dans chaque domaine d’études.
  • L’accent est porté sur l’apprentissage concret, plutôt que sur l’apprentissage abstrait. Les enfants étudient des concepts de manière pratique en utilisant du matériel sensoriel.
  • La pédagogie Montessori offre un environnement préparé méticuleusement afin d’être adapté à la taille de l’enfant et à ses intérêts, et de lui permettre un maximum d’indépendance.
  • L’environnement offre les éléments essentiels à un développement social et académique optimal. Les éléments principaux en sont : les enfants, un enseignant formé et un ou plusieurs assistants, l’environnement physique et les activités éducatives Montessori.
  • Un environnement qui incarne beauté, ordre, réalité, simplicité et accessibilité.
  • Un groupe d’âge mixte au sein-même d’une classe pour encourager tous les enfants à développer l’aspect social et intellectuel de leurs personnalités.
  • La pédagogie Montessori met l’accent sur l’importance de l’observation de l’enfant dans son environnement comme base du développement académique en cours.
  • Les enseignants jouent un rôle discret. Ils se comportent comme des guides et des observateurs.

Suggestions de lecture

Veuillez trouver ici une liste d’ouvrages qui vous donneront des informations supplémentaires sur le Dr Montessori, la pédagogie Montessori et la petite enfance.

Ouvrages écrits par le Dr Maria Montessori:

  • L’enfant
  • De l’enfant à l’adolescent
  • Pédagogie scientifique (tome I et II)
  • L’esprit absorbant de l’enfant
  • La formation de l’homme
  • Éduquer le potentiel humain
  • L’éducation et la paix
  • L’enfant dans la famille

Ouvrages sur la pédagogie Montessori :

  • L’éducation pour un développement humain, de Mario Montessori Jr.
  • Maria Montessori, sa vie, son œuvre, d’E.M. Standing

Autres œuvres non traduits:

  • Education for Human Development by Mario Montessori Jr.
  • Maria Montessori by Rita Kramer
  • Montessori: A Modern Approach by Paula Polk Lillard
  • Montessori Today by Paula Polk Lillard
  • Montessori in the Classroom by Paula Polk Lillard
  • Montessori from the Start by Paula Polk Lillard
  • Maria Montessori: Her Life and Work by E.M. Standing
  • Montessori: the Science Behind the Genius by Angeline Stoll Lillard
  • Montessori and the Special Child by Reginal Calvert Orem
  • Our Peaceful Classroom by Aline D. Wolf
  • A Parent’s Guide to the Montessori Classroom by Aline D. Wolf

Ouvrages sur la petite enfance :

  • La peau et le toucher, d’Ashley Montagu
  • La vie secrète de l’enfant avant sa naissance, de Thomas Verny

Autres oeuvres non traduits:

  • Understanding the Human Being by Silvana Montanaro
  • Whole Child, Whole Parent by Polly Berends  Berrein